Rub og Stub: gastronomie nouvelle à Copenhague

Rug og StubSi les grands chefs de Copenhague font désormais la réputation du Danemark au-delà de ses frontières, la capitale danoise se place également à l’avant-garde en matière de concept gastronomique. Plutôt que de se targuer de trouver les produits les plus frais, issus de l’agriculture biologique et évidemment localement, le Rub og Stub (littéralement de A à Z , ou de fond en comble) fait quotidiennement sa carte en fonction des produits que les supermarchés s’apprêtent à jeter.

Oui, la nourriture est récupérée juste avant d’être envoyée à la poubelle et Sophie, créatrice du concept, assure qu’aucun aliment utilisé n’a été au contact de déchets. L’idée vient des freegmans, consommateurs responsables qui font les poubelles non par nécessité, mais par éthique. Le Rub og Stub a un accord avec Coop, l’un des principaux distributeurs du Danemark (Super Brugsen, Fakta et Kwickly) et évidemment est à l’affût de toute proposition.

Sur place, deux grandes salles au deuxième étage d’une maison de quartier de Copenhague centre (Rådhusstraede 13; entrer dans la cour et prendre la porte au fond), à la décoration hétéroclite, meublées à la fois par des dons et par des objets chinés. La récupération demeure la règle et apporte une touche désuète et cosy au lieu: des lampes aux bougeoirs, en passant par les fauteuils ou autre carafes, tout a un air de déjà vu qui rendrait presque nostalgique.

La carte présentée sur un tableau noir d’écolier se décline en huit propositions, bruschetta, nouilles à l’asiatique, plateau de fromage, entre autres. On commande au bar, la nourriture et les boissons, à moins de ne vouloir que de l’eau du robinet à disposition sur une petite table en salle. Les nombreux volontaires qui déambulent ont l’air d’un joyeux groupe d’amis et déplorent leur manque de savoir-faire quand le service se révèle laborieux et l’attente relativement longue. Pour patienter, du pain grillé et un beurre aromatisé aux herbes, plutôt sympa. Pour le reste, les assiettes sont jolies, la nourriture bonne et nous avons même un coup de coeur pour le dessert, une compote de pommes à la crème mascarpone présentée sous un petite cloche en verre.

Ce restaurant aux allures de club des jeunes marque clairement son appartenance à la mouvance des projets alternatifs traquant le gaspillage et soucieux d’une vie meilleure à l’échelle de la planète. Les prix pratiqués sont similaires à ceux d’un restaurant classique et les bénéfices sont distribués à des associations caritatives en Sierra Leone.

by Mind le Gap

by Mind le Gap

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s