Manalas de la Saint-Nicolas

En cette période de fêtes, je ne résiste pas à évoquer, encore, mon Alsace natale et l’une de ses traditions culinaires, les manalas (Haut-Rhin) ou manelas (Bas-Rhin), littéralement petits hommes en Alsacien, petites brioches en forme de bonhomme habituellement fabriquées aux alentours de la Saint Nicolas, soit tout le mois de décembre.

Saint Nicolas qui gâtent les enfants dans la nuit du 5 au 6 décembre, ayant déposé dans leurs chaussons, une ou deux mandarines, un pain d’épices avec une image collée dessus et un mamala. C’est du moins le souvenir que j’en ai.

Alors, oui, n’étant pas en Alsace, j’ai décidé de faire moi-même des manalas pour mes enfants, et un peu pour moi aussi, il faut bien l’avouer.

Voici donc la recette, pour une quinzaine de manalas:
700 g de farine
80 g de beurre froid
10-15 g de sel
20 g de levure de boulanger (ou vraiment mieux: trois sachets de levure sèche briochin ALSA)
50 g de sucre
40 cl de lait
Raisins secs ou pépites de chocolats pour les yeux
1 oeuf +1 jaune et un peu de lait pour la dorure.

Préparation:
Prélever un peu de lait, le tiédir et y faire fondre la levure.
Mélanger le reste du lait avec le sucre, l’oeuf.
Mettre la farine dans un autre récipient, y couper le beurre en morceaux et y ajouter le sel. Mélanger.
Verser le premier mélange liquide dans la farine et travailler longuement à la main ou au robot.

Laisser reposer la pâte dans un endroit chaud pendant au moins une heure, voire deux.
Dégazer la pâte et éventuellement laisser à lever encore une fois (optionnel).
Façonner les bonshommes: diviser le pâton en une quinzaine de boules.
Ensuite, il existe plusieurs méthodes pour former les bonshommes et je ne sais toujours pas quelle est la meilleure, si l’on peut dire. Je roule chaque boule en boudin que j’aplatis légèrement. ensuite je fais une encoche verticale avec un couteau dans la partie basse du boudin et j’écarte légèrement ce qui va faire les pieds. Une encoche de chaque côté pour faire les bras. J’arrondis enfin la partie supérieure du boudin pour faire une tête ronde.
On peut faire des yeux et éventuellement des boutons avec des raisins secs ou des pépites de chocolat.

Déposer les bonshommes sur une plaque (pas trop proches les uns des autres, à moins de vouloir des siamois) et laisser gonfler encore le temps du préchauffage du four à 200°C. Badigeonner du mélange jaune d’oeuf + lait, avant d’enfourner pour 15 à 20 minutes.

La photo du produit fini, ce sera pour la prochaine fois: les bonshommes se sont échappés et ont disparus dès la sortie du four…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : ,

3 commentaires to “Manalas de la Saint-Nicolas”

  1. J’ai vu des emporte-pièces spécial manalas, pour éviter qu’ils aient la taille de Barbie et les hanches de Maïté. Deux questions restent sans réponse : mais où donc sont passés tes manalas ??? Et pourquoi ils subissent le même sort que les bredele, droit de citer en décembre uniquement ???

    • Pour répondre à tes questions: je crois qu’ils ont été dévorés sans modération; ils font partie des gourmandises de saison et sont chassés par les galettes des rois en janvier et autres beignets en février, qui laisseront eux-mêmes la place aux lamalas de Pâques… Chaque saison a ses plaisirs.
      L’emporte-pièce spécial manalas me tente bien. On trouve ça partout?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s