Des trous dans le porte-monnaie

Why do we have to pay 23,50 DKK for our loaf of bread?
Because we live in Denmark! The Danes still don’t have the Euro (they rejected it in a September 2000 referendum by a margin of 53.2 percent to 46.8 percent) and they obviously don’t want it. At least if we believe a recent survey by Danske Bank stating that 54,6% of their citizens want to stick to their Kroner aka Kr in the country, DKr in the Scandinavian countries, and DKK (stands for DenemarK Kroner) in international money markets

.
The fact that 1 DKK is worth more or less € 0,14 or £ 0,12 does explain that walking around with 200 DKK or even 500 DKK notes is quite normal. 1000 DKK notes exist as well, but seem to be less commun. One probably feels rich with such an amount of money in his possession, but only until he has spent 30 DKK on a beer or 23 DKK on a coffee. Then he feels guilty: not only spending time on treating himself with a drink, but spending so much for such a small sip… possibly then sliding into depression….
The easy way to escape all those feeling is to avoid converting the prices in any other currency. Just spend and see at the end of the month how much is left.
Not easy when the Kroner brings you back to the old french Franc (€ 0,15 ) and you keep hearing a little voice saying: you won’t pay 1000 F for this jacket. No I wouldn’t have done it, but it was ten years ago…already ten years.
Not only big notes in our purses, coins as well. The biggest in size, not in value, are the 5 Kroner ones, silver coloured with two hearts on each side and a round hole in the middle. Approximatley the same size: the 20 Kroner, gold coloured, with a portrait of Margrethe II Queen of Danemark since 1972. Smaller, one will find 10 (gold), 2 and 1 Kroner in silver with holes and hearts and three krons on them. Finally, the little 25 and 50 Øre (pence) ones, copper with one kron and one heart on them.
Having different purses with Kroners, Euros, Pounds (I used, not so long ago), Dollars (I keep in case), Lira saved from a holiday in Italy, spared francs to be shown to my children one day, all remind me of my childhood. I mean once upon a time before the Euro, holidays started with the choice of a second wallet in order not to mix your usual money with another exotic currency. Going abroad even for just a day meant showing your pasport at the custom desk, paying with different money, and speaking another language eventually.
And you? What do you do with all those coins you find when you tidy up your pockets?

Pourquoi débourser 23,50 Couronnes pour un pain?
Simplement puisque nous habitons au Danemark, un pays dont les habitants refusent toujours l’Euro en bloc. Déjà en septembre 2000, un referendum avait conclu au rejet de la monnaie européenne par 53,2% des Danois. Même résultat en juin 2010 pour une enquête commandée par la Danske Bank à l’institut Statistics Denmark qui confirme que 54,6% des personnes consultées restent défavorables.
Me voilà donc contrainte à m’habituer à la Couronne, ici appelée Kroner et abrégée Kr, DKr dans les Pays scandinaves et DKK sur les marchées financiers internationaux. Sa valeur, environ 0,14 €, justifie le fait que l’on se balade régulièrement avec des billets de 200 Kr, ou de 500 Kr, voire même les plus rares billets de 1000 Kr en poche. De gros billets qui  nous conduiraient presque à se croire riche; du moins jusqu’à ce que l’on ait dépensé 30 Kr pour une bière ou 23 Kr pour un café. D’aussi gros chiffres pour si peu de choses: c’est à presque se sentir coupable, ou déprimé! Le plus simple est de ne tenter aucune conversion, ni aucune comparaison avec ce que l’on connaît par ailleurs. Simplement dépenser en vérifiant discrètement les comptes la fin du mois.
Pas si facile pourtant quand cette Couronne s’apparente au bon vieux Franc avec lequel vous avez grandi, pas si facile de ne pas entendre la petite voix intérieure qui vous rappelle à l’ordre: «tu ne vas quand même pas dépenser 1000 F pour ce pull». Probablement que vous ne l’auriez pas fait… il y a dix ans. Dix ans déjà.
Mais il n’y a pas que de gros billets dans les porte-monnaie danois. On y trouve également des pièces. La plus grande en taille est celle 5 Kroner, couleur argent, comprenant deux petits cœurs sur chaque face et un trou au milieu. A peu près de la même taille, la pièce de 20 Kr, couleur or avec le portrait de Margrethe II, reine du Danemark depuis 1972. D’autres, plus petites (10 Kr or; 2 et 1 Kr argent et trous) sont toutes décorées de cœurs et couronnes et du portrait de la reine pour la pièce de 10 Kr. Enfin, les 50 et 25 Øre (centimes) cuivrées n’ont qu’une couronne et un cœur.
Finalement, garder plusieurs porte-monnaie pour ranger ces Couronnes, ces Euros, ces Livres que j’utilisait il y a encore peu, ces Dollars que je garde au cas où, ces Lires vestiges de vacances en Italie, ces Francs précieusement conservés pour les montrer à mes enfants un jour, me rappelle ma jeunesse. A l’époque, avant l’Euro, les vacances commençaient avec le choix d’un deuxième porte-monnaie afin de bien séparer la monnaie habituelle des celle des vacances; premier pas vers un exotisme promis auquel allait contribuer le passage de la douane où il fallait montrer un passeport, peut-être tamponné et l’éventuelle pratique d’une langue étrangère. Pour avoir été frontalière, je peux vous dire que la magie opérait même pour une sortie d’une seule journée.
Et vous, que faites-vous de toutes ces pièces retrouvées au fond de vos poches?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : , ,

3 commentaires to “Des trous dans le porte-monnaie”

  1. As long as you feel guilty to spend 1000 DKK, it is good (husband point of view).
    Prepare new pockets or purses: if you cross the bridge, for the Swedish Krones, and if you take the ferry for the Norwegian ones.

  2. Oh yes, the Euro, the Swedish and the Norwegian purses… I love having all of those around the house, it feels like I am always ready to leave for my next adventure…
    And for the bread… when I discovered I had to pay up to 35 dkkk for a loaf of bread, my reaction was to invest in my very own bread maker…no regrets so far!!

  3. + if you have a company you may need several accounts with different currencies.

    In Denmark, the high prices are brought about by the tax ratse no? Maybe if they had joined the Euro zone, there would be « shopping boats », sailing where the taxes are more gentle to the purse, who knows?

    Here too (London) no Euro in sight. We have to resign ourselves to having notes with the Elisabeth’s head for years to come! Oh well!

    Could be worse, Sarkozy Euro note anyone?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s